UA-42487016-1

Category: Triple

Août 08 2017

ORANGE MECANIQUE

L’ORANGE MECANIQUE fait partie des bières brassées par la Brasserie Sainte-Cru de Colmar, au même titre que l’Antisociale vue dans les pages de ce blog il y a plusieurs mois de cela.

ORANGE MECANIQUE est une bière blonde à 7% d’alc.vol brassée avec du miel. Sa mousse est blanche bien aérée et abondante. D’aspect blond troublé et non pas orangé comme son nom pouvait le laisser présager, l’ORANGE MECANIQUE peut s’enorgueillir d’une belle effervescence animée par de nombreuses fines bulles. Son nez est très fruité (fruits jaunes) avec des senteurs de malt. En bouche, l’ORANGE MECANIQUE dégage des saveurs maltées et épicées sur une pointe légèrement sucrée. L’amertume en bouche est légère.

L’ORANGE MECANIQUE est désaltérante et très agréable à boire.

Ci-dessous le petit mot du brasseur sur sa bière.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/orange-mecanique-2925

Déc 23 2015

CURTIUS, bière liégeoise jeune et prestigieuse

CurtiusCURTIUS c’est le nom de la bière de la microbrasserie de la Principauté créée à Liège en 2012 par deux jeunes diplômés en agro-alimentaire. Plutôt que de reprendre une activité existante, les deux jeunes entrepreneurs ont d’emblée fait le choix d’une activité nouvelle avec pour idée de donner à la ville une bière raffinée et prestigieuse. Depuis lors, la réussite de l’entreprise est au rendez-vous et le succès ne se dément pas. Les deux compères, Renaud Pirotte et François Dethier qui tiennent visiblement le bon bout, sont cités en exemple dans plusieurs revues économiques belges.

Si l’entreprise est florissante, la bière produite est-elle, elle-même, une réussite ? Pour répondre à cette question, le mieux est de parler de sa dégustation.

Tout d’abord la CURTIUS s’affiche dans une bouteille de 37,5 cl. Elle est sertie d’un bouchon encagé dans un muselet. L’étiquette sobre et le logo moderne complètent l’apparence très classe de cette bouteille de bière.

Idéalement servie dans son verre approprié aux alentours de 6-8°C, la CURTIUS (7% alc/vol) présente une mousse blanche fine et très onctueuse. Des bulles de bières fines remontent en procession sur les parois du verre. La bière, pâle, très légèrement dorée et plutôt trouble est caractéristique d’une bière brassée avec du froment. Ces constats visuels sont très prometteurs pour la suite de la dégustation.

Le nez est franc. La bière sent bon le malt blond, les levures et le parfum fleuri du houblon sans que l’un ne s’impose à l’autre. Tout ici est équilibré.

En bouche, le pétillant éveille les papilles qui sont alors prêtent à recevoir les saveurs fruités (abricot sur l’arrière-goût), à apprécier une amertume présente mais discrète et à recueillir une petite sensation sucrée sur le bord des lèvres.

Absolument rien de négatif ne peut sortir de la dégustation de la CURTIUS. La CURTIUS est assurément une bière belge de très grande qualité. La conclusion de cette expérience qui se formait progressivement au fur et à mesure de la dégustation pourrait être la suivante : « La CURTIUS est à la bière ce que le Champagne est au vin »

Bien évidemment, elle gagne de haute main sa place dans le Hall of Fame.

Merci au site Les Bières Belges qui m’a permis de déguster cette bière dont j’avais auparavant entendu parler en bien. Et je comprends maintenant pourquoi.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/curtius-biere-liegeoise-jeune-et-deja-prestigieuse-1734

Oct 23 2015

PUY D’ENFER, triple vendéenne

puydenfer(1)Incontournable dans ce département de la côte atlantique, la brasserie Mélusine est omniprésente. Pas un hypermarché, une boutique de produits régionaux, ni même une biscuiterie n’échappent à sa présence. Mélusine est partout ! Le problème de la distribution qui fait parfois défauts aux brasseurs artisanaux n’en est visiblement pas un, du tout, pour les dirigeants de Mélusine. Tant mieux !

Cette brasserie fut l’une des pionnières du renouveau de la bière artisanale dans le désert brassicole qu’était alors la France dans les années 80-90. Après maintes déboires, les premiers propriétaires de la brasserie ont jeté le fourquet qu’ils ont cédé à Laurent Boiteau en 2005 lequel  préside depuis avec une certaine hégémonie géographique aux destinées de cette dynamique brasserie.

La gamme proposée est large. Pour cette première approche de la brasserie, j’ai jeté mon dévolu sur la triple. Par goût pour ce style de bière.

La PUY D’ENFER est une ambrée (8,5%), assez claire en fait pour une ambrée, et une mousse peu abondante même si d’aspect, on peut observer une importante gazéification. Rien d’étonnant à cela car pour rappel, la mousse vient principalement des protéines du malt et des caractéristiques physico-chimiques de l’eau de brassage, les bulles viennent quant à elles de la refermentation en bouteille (actions des levures sur le sucre ajouté à l’embouteillage).

Au nez, la bière affirme un caractère très malté. En bouche, la PUY D’ENFER devient intéressante. Le degré d’alcool de cette triple dégage alors toute sa puissance. Une amertume discrète se conjugue avec une saveur épicée légèrement caramélisée et biscuitée avec des accents métalliques.

Au contraire d’être parfaitement diabolique, la PUY D’ENFER est somme toute conventionnelle. Elle ne décevra pas.

En attendant une prochaine dégustation des bières Mélusine, vous découvrirez dans la vidéo ci-dessous une présentation pédagogique de la fabrication de la bière et son application à la brasserie Mélusine.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/puy-denfer-triple-vendeenne-2299

Mai 27 2015

PARISIS en Triple

parisis tripleEn cette semaine de Paris Beer Week, je poursuis la promotion des bières de mon terroir essonnien.

Retour aujourd’hui vers la Brasserie PARISIS que j’ai déjà eu l’occasion de présenter succinctement à l’occasion de la dégustation de la très réussie IPArisis. En sera-t-il de même de la Triple ?

Tout d’abord, comme toutes les bières Triple, celle de la brasserie Parisis est dotée d’un taux d’alcool conséquent. 8% pour celle-ci. Sa robe tire franchement sur l’orangé. Lorsqu’elle se déverse dans le verre, la bière se trouve rapidement surmontée d’un petit mais tenace col de mousse d’environ un centimètre de hauteur.

Au nez, la Triple PARISIS est houblonnée et florale. En bouche, c’est la puissance arômatique du houblon qui s’exprime le mieux. De cette façon, le goût très légèrement malté est souligné d’une amertume franche. Et comme souvent avec la brasserie Parisis, les ingrédients sont savamment dosés pour procurer une intéressante complexité qui s’installe pour longtemps en bouche.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/parisis-en-triple-2141

Mai 18 2015

QUEUE DE CHARRUE Triple, suivez son sillon !

WIREFRAME - A prix d'or-pg accueilAmateurs de bières qui a des corones (Ndlr : rien à voir avec la Corona !), cette bière bien charpentée est pour vous ! Jugez-en par vous même.

La QUEUE DE CHARRUE Triple, de la brasserie belge Vanuxeem, affiche fièrement un taux d’alcool à 9%. Une belge si forte, ça présage une expérience détonante.

La dégustation débute par un examen visuel qui permet d’observer une robe blonde, dorée, avec une mousse blanche manifestement bien protéinée tant elle adhère aux parois du verre.

Côté senteurs, la bière mise tout sur le parfum du malt. Avant même la mise en bouche, on peut déjà « sentir » la force de la bière.

Celle-ci commence d’ailleurs avec un pétillement qui monte aux narines. Ensuite la puissance alcoolique vous embarque pour quelques secondes. Ça décoiffe ! La bière qui a forcément beaucoup de corps en reste pour autant assez fluide en bouche. La finale est une peu biscuitée avec une bonne longueur en bouche.

En règle générale, les corones c’est pas trop mon truc (ça et le souffle chaud derrière la nuque ! Vous aurez compris….) mais en matière de bière, si, ça l’est.

Et la QUEUE DE CHARRUE Triple elle en a.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/queue-de-charrue-triple-suivez-son-sillon-2095

Nov 24 2014

LUPULUS, entre loup et houblon

lupulus_etiquetteQui connaît bien la bière (et accessoirement un peu également la taxonomie) aura immédiatement noté la subtilité du nom de baptême de cette bière belge. Avec pour emblème des cônes de houblon (humus lupulus) et un loup (Canis lupus), la Brasserie des Trois Fourquets installée à Courtil en Belgique (et pas le Courtils en France où est produit La Croix des Grêves, également testée et commentée il y a plusieurs mois sur Bière Expérience) joue avec les mots. La bière sera-t-elle aussi subtile que son nom ?

La LUPULUS est une triple à 8,5 % très, mais alors…très généreuse en mousse et plutôt pâle. Cette bière fait déjà une belle impression de finesse et d’élégance. Le nez est quant à lui également très agréable et toujours dans la subtilité avec ses effluves odoriférantes de houblon arômatique. En bouche, la bière attaque la langue de son pétillant, lequel s’efface instantanément pour laisser la bière exprimer sa puissance caractéristique d’une triple belge. Un petit goût de fruits jaunes et une pointe épicée (poivrée?) termine la dégustation.

Les Trois Fourquets ont réussi une très belle et bonne bière. +1 au Hall of Fame.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/lupulus-entre-loup-et-houblon-1716

Nov 12 2014

VILLIERS, bière d’abbaye…de la famille HUYGHE

DSC_0311Comme moi peut-être cette bière vous était parfaitement inconnue jusqu’à maintenant. Pour en savoir plus sur cette bière pendant le temps que cette bière à peine sortie du frigo se réchauffe un peu, je suis parti à sa découverte en m’attardant avec le plus grand soin sur les mentions indiquées sur l’étiquette « vintage » ou « début du 20ème siècle ». Bref peu importe. L’étiquette ne m’ayant rien révélé, c’est la contre-étiquette qui va me livrer une information capitale sur sa provenance. A l’instar de la Bouffonne, de la Delirium Tremens, ou encore de la Poiluchette dégustée très récemment, la VILLIERS sort des cuves de fermentation de la Brasserie HUYGHE que je ne présente plus ici.

La VILLIERS est une triple à 8,5%, blonde tirant franchement sur l’orangé, rendue légèrement trouble par des résidus de levures en suspension. La VILLIERS est protégée pour quelques minutes par un col de mousse blanche, onctueuse et aérienne. Dessous, les bulles de bière sont fines et nombreuses. Au nez, la bière est maltée, enveloppante, avec un parfum de fruit qu’après quelques secondes de perplexité j’ai identifié comme celui de l’ananas ?! Doté d’un pétillement agréable, la VILLIERS parle au palais de malt d’orge avec des accents de caramel. L’amertume finale est à peine perceptible.

NB : En cliquant sur la photo, vous arriverez pile-poil là où vous procurer cette bière sans sortir de chez vous!

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/villiers-biere-dabbayede-la-famille-huyghe-faire-photo-de-letiquette-ou-prendre-image-sur-les-bieres-belges-1803

Sep 27 2014

VICARIS Triple, le fruité à l’honneur

VicarisVICARIS, ça ne vous dis rien ?… Eh bien moi non plus je ne connaissais pas cette bière ! Je l’ai choisie totalement à l’aveugle, à l’instinct, attiré sans doute par l’étiquette, le nom…aucune raison objective en fait.

Informations prises, VICARIS Triple est une bière née en 2005 juste après la création de la Brasserie Dilewyns, par la fratrie du même nom. Aujourd’hui Vincent, le frère, et deux de ses quatre sœurs conduisent la destinée de cette jeune brasserie belge installée à Dendermonde. Sur cette presque décennie d’existence, la brasserie a complété sa gamme d’une Generaal, d’une Winter et d’une Triple/Gueuze. La VICARIS Triple reste quant à elle le fer de lance de cette brasserie familiale.

Place maintenant à la dégustation.

LA VICARIS Triple (8,5%) offre une teinte abricot avec une mousse blanche fine et onctueuse. Le nez surprend immédiatement par son caractère très fruité (pêche notamment) avec des senteurs florales en arrière-plan. En bouche, tout est bien équilibré : un goût de levures s’ajoute à des arômes fruités qui rappellent plutôt la banane à ce moment de la dégustation, tandis que ces saveurs semblent ceinte par une sensation très légèrement sucrée en cohérence avec le fruité de la bière. Enfin, la dégustation de la VICARIS Triple se conclue sur une amertume subtile mais durable, et toujours fruité.

Ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas d’une bière aromatisée aux fruits. Le fruité de cette bière résulte uniquement du choix judicieux des ingrédients et d’un art de brasser certain.

Même si cette bière, au demeurant parfaitement réussie, ne m’a pas « mis une claque », il serait injuste de ne pas lui faire rejoindre le Hall of Fame.

Pour en boire une, il faudra certainement l’acheter sur le web alors rendez-vous sur le site de vente en ligne « Les Bières Belges« 

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/vicaris-triple-le-fruite-a-lhonneur-1687

Sep 20 2014

ST-PAUL, la Triple

dyn009_original_263_350_pjpeg_27937_7fb48d5ee6a989dc34f588d71827eba4.2ST-PAUL est une marque de bière brassée à Meer au nord de la Belgique par la famille Sterkens dont l’activité brassicole a débuté en 1651 et où 14 générations de brasseurs se sont succédé depuis. C’est donc une lapalissade de dire que la brasserie abrite un savoir-faire séculaire.

Si je veux inscrire ma dégustation d’aujourd’hui dans le fameux adage belge  « une bière brassée avec savoir se déguste avec sagesse« , il me reste donc à déguster cette bière dans des conditions propices à pouvoir en tirer tous les bienfaits. C’est donc au calme et tous les sens en éveil et concentrés sur la dégustation imminente que j’ouvre la bouteille. Qu’y trouve-je ?

La bière est d’un très beau blond doré et légèrement voilé avec une mousse blanche abondante. Au nez les 7,6% alc/vol affichés de la ST-PAUL Triple ne se font pas sentir. En revanche la bière exhale des parfums de fruits (plutôt fruits jaunes : pêche, mirabelle) avec des senteurs acides. En bouche, le malt se combine avec le houblon pour marquer une impression herbacée. Sur la finale, les saveurs fruitées reprennent force et sont accompagnées d’une amertume légère mais durable.

Sans conteste, la ST-PAUL Triple est une valeur sûre. Cette bière peut constituer une bonne entrée en matière de triples belges. Le site www.lesbieresbelges.fr peut vous accompagner dans sa découverte.

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/st-paul-la-triple-1678

Sep 12 2014

La TRIPLE CAUWE, la renaissance d’une bière historique

triple-cauwe-1419759172Il y a des histoires qui méritent d’être contées. Celle de la renaissance de la Brasserie Cauwe en fait partie; quand l’histoire familiale influe sur le présent. Un petit tour sur le site de la brasserie vous permettra d’en connaître le détail. En guise d’introduction à la dégustation, je vous en propose les grandes lignes.

Fondée par François Cauwe en 1795 dans la commune de Roeselare, la bière Cauwe a connu ses lettres de noblesse au début du XXème siècle pour disparaître en 1956.  Tout ne disparut pas pour autant puisque les recettes des bières brassées furent précieusement conservées dans les archives familiales.

Et voilà qu’en 2010, soit six générations plus tard, les descendants de cette famille de brasseurs eurent la bonne idée (poussés par des circonstances professionnelles favorables), de faire renaître l’activité de la Brasserie Cauwe, avec pour étendard, la TRIPLE CAUWE remise au goût du jour et objet de la présente dégustation.

La TRIPLE CAUWE titre un logique 8%. Il s’agit d’une blonde dorée mise en valeur par une abondante mousse blanche. Le malt est très odorant et complété par des parfums épicés. En bouche, la TRIPLE CAUWE est d’une belle rondeur. Pour le bonheur des papilles, la coriandre et le gingembre instillent sans excès leurs goûts respectifs. Le tout se conclu par une amertume mesurée.

L’histoire de cette bière sorite de l’oublie me plaît bien. Le résultat de la dégustation également. Alors, la TRIPLE CAUWE franchit les portes du Hall of Fame.

Enfin si vous souhaitez savoir plus sur cette bière, la brasserie Cauwe vous propose un petit livret qui vous dira tout, tout, tout…ce que vous voulez savoir sur sa triple : http://fr.calameo.com/read/0012547005265854734f8

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/la-triple-cauwe-la-renaissance-dune-biere-historique-1622

Partagez cet article que vous aimez