UA-42487016-1

Category: 7% à 9%

Sep 07 2016

GROSSE BERTHA, elle envoie du lourd

grosse-bertha« Partager un savoir-faire et des traditions brassicoles venues de partout dans le monde », voilà l’objectif que se sont fixés Olivier de Brauwere et Sébastien Morvan lorsqu’ils créent leur fameux Brussels Beer Project basé sur un financement participatif et la co-création. Le projet prévoit la commercialisation de bières atypiques et la construction d’une micro-brasserie collaborative au cœur de Bruxelles. La Grosse Bertha a ainsi vu le jour en 2014 à l’issue d’un concours visant à réinventer une bière de froment.

La GROSSE BERTHA est une bière inspirée des bières allemandes du type Hefeweizen. Elle est brassée en fermentation haute avec 40% de froment bio et un soupçon de Belgian touch !

D’aspect, la GROSSE BERTHA possède une couleur blond pâle à doré selon la lumière à laquelle elle est exposée. A son sommet, la mousse est très blanche. Au nez, on discerne une odeur de pain frais, des odeurs fruitées (poire, fruits jaunes). En bouche on découvre une bière avec beaucoup de pétillant bien charpentée et maltée. Avec aussi une amertume très légère. Toute en douceur et en rondeur, la GROSSE BERTHA pourra accompagner les dernière chaleurs de l’été  car cette bière procure une agréable sensation de fraicheur bien qu’elle affiche tout de même un titre volumique d’alcool de 7%.

C’est une excellente blanche qui intègre le Hall of fame !!

Encore une magnifique découverte qui m’a été permise grâce à les créateurs de HOPS & BEER lesquels avaient eu la gentillesse de mettre à ma disposition leur box de mai 2016.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/grosse-bertha-elle-envoie-du-lourd-2650

Juil 06 2016

FIVE O’CLOCK SHADOW, une bière anglaise pour une IPA américaine

beer_208704La FIVE O’CLOCK SHADOW est brassée par la Weird Beard Brawing Company à une petite quinzaine de kilomètres à l’ouest de Londres. Le logo de la marque qui représente une tête de mort qui fume le cigare suggère que la bière à 7% n’est pas à prendre à la légère.

Au nez, c’est un bouquet de senteurs florales et fruitées qui explose à la figure. Les narines sont inévitablement assaillies par les parfums évidents de pamplemousse et de citron qui traduisent une proportion non négligeable de houblon de la variété Citra dans cet élixir. En bouche, l’arôme fruité de litchi dégaine le premier, le malt n’ayant pas vraiment son mot à dire… C’est une IPA dans le style américain donc du houblon il en faut, en grande quantité, il y en a beaucoup c’est un fait. Ce qui offre à la bière une finale astringente et une excellente longueur en bouche.

Je ne peux dissimuler mon enthousiasme plus longtemps et vous annonce que j’ouvre les portes de mon Hall of Fame à la FIVE O’CLOCK SHADOW. Merci à la box Hops & Beer pour la découverte.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/five-oclock-shadow-ce-quune-ipa-americaine-peut-offrir-de-meilleur-2628

Mai 18 2016

DENDERMONDE, bière belge d’abbaye reconnue

Dendermonde-Brouwerij-De-Block-large.9b683732DENDERMONDE (Brasserie de Block) fait partie des vingt-trois bières belges d’abbaye reconnues officiellement que comptent la Belgique (cf : logo en haut à gauche sur la photo ci-contre). On se rappellera opportunément à cet instant que les bières dites d’abbaye, contrairement aux trappistes, ne sont plus depuis belle lurette brassées par des « hommes d’Eglise » mais par des laïcs. J’avais expliqué cela ici il y a un certain temps déjà.

LA DENDERMONDE (8%) est une blonde dorée dont on s’abstiendra de verser la lie si on veut lui conserver une transparence lumineuse. Sa mousse est blanche, fine et généreuse.

Portée au nez, la bière gratifie l’amateur de vapeurs éthyliques (la part des anges vous est offerte ! ) qu’accompagne des parfums de fruits secs et de fruits confits (datte en particulier) mais également des senteurs… de sueur et de cuir ! La DENDERMONDE est bien ronde en bouche et reste sur les goûts de fruits détectés par l’olfaction. L’absence d’astringence et d’amertume significative caractérisent également cette bière d’abbaye. Elle s’étend longuement en bouche et dépose une pellicule sucrée sur les lèvres.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/dendermonde-biere-belge-dabbaye-reconnue-2524

Mai 12 2016

GOLDEN QUEEN BEE…de l’or en bouteille !

GoldenQueenBeeSeconde dégustation sponsorisée* par Aurum Drinks International, après la BEBOP. Comme sa consoeur, la GOLDEN QUEEN BEE est  brassée par la brasserie belge La Binchoise. La bière est enfermée dans un packaging soigné, soit une bouteille en verre fumé, ce qui est peu familier dans le monde de la bière, et d’une étiquette sobre, épurée et stylisée. Personnellement je trouve cet « emballage » très réussi.

La GOLDEN QUEEN BEE est une bière qui a la double particularité d’être aromatisée avec du miel…et enrichie d’un soupçon d’or alimentaire. (E175).

La GOLDEN QUEEEN BEE est donc une blonde dorée (bah forcément !) dont la mousse blanche et fine s’efface rapidement au profit de la bière qui exhale principalement des senteurs de houblons. En bouche, les 8,8% partent immédiatement à l’assaut des papilles, tandis que le miel détonne dans un second temps. L’ensemble est assez commun et n’est pas à la hauteur de la promesse d’un produit exceptionnel que le design travaillé et l’insertion d’or suggèrent. Toutefois, la GOLDEN QUEEN BEE mérite que l’expérience en soit faite.

* Dans mon jargon, cela veut dire que la brasserie m’a offert gracieusement de goûter sa bière. D’ailleurs, j’invite toutes les brasseries qui souhaitent faire parler de leurs bières de m’envoyer leur propostiion à l’adresse contact@biere-experience.fr.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/golden-queen-bee-de-lor-en-bouteille-2519

Jan 12 2016

LA CHOULETTE TRADITION …bière forte pour grosses biloutes !

Choulette_Ambree_TraditionBerceau des bières dites « de garde », le Nord-Pas-de-Calais est avec l’Alsace une région brassicole avec un ancrage fort. Alors qu’à partir des années 70, les petites brasseries familiales étaient dévorées les unes après les autres par les géants du secteur, seules quelques brasseries indépendantes ont survécu jusqu’à nos jours. La brasserie La Choulette fait partie de ces brasseries entrées en résistance contre ce que l’on ne nommait pas encore la mondialisation.

Indépendante depuis sa création en 1885 à Hordain, la Brasserie La Choulette est une institution dans sa région. Voire même à l’étranger puisqu’il est possible de boire La Choulette en Angleterre.

L’ambrée « Tradition » est parvenue je ne sais comment dans l’hypermarché dans lequel j’ai mes petites habitudes…il y a bien longtemps que ce rayon n’avait eu autant d’allure. Tant mieux. J’ai sans doute eu la chance de profiter d’une opération spéciale.

LA CHOULETTE TRADITION ambrée est une bière aux reflets cuivrés surmontée d’une mousse ivoire dense. Cette ambrée traditionnelle dégage des senteurs épicées et caramélisées. En bouche, les houblons cultivés localement, apportent une touche aromatique et une fraîcheur bienvenue compte tenu du caractère sirupeux de la délicieuse bibine.

Attention les biloutes ! LA CHOULETTE TRADITION ambrée n’est pas à boire à la légère. Avec 9% d’alc/vol., LA CHOULETTE TRADITION ambrée se déguste avec modération. Petites biloutes, passez votre chemin !

Enfin, je dois confier le sentiment un peu mystique qui m’a envahi : j’ai eu l’impression en buvant cette bière d’être littéralement transporté, d’être parti à la rencontre d’un terroir, d’une culture… Que j’ai vidé d’un trait les 75cl de ma bouteille de cette bière à 9% explique peut-être cette expérience surréaliste… Mais revenu de ce voyage en terre brassicole, c’est parfaitement sain d’esprit que j’affirme que cette CHOULETTE TRADITION ambrée mérite son entrée au Hall of Fame.

Au fait, la Brasserie LA CHOULETTE est aussi responsable de l’excellente Hé, Biloute t’es d’min coin ?

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/la-choulette-tradition-biere-forte-pour-grosses-biloutes-2379

Jan 04 2016

FOLKLORE, un exemple de stout artisanal américain

Stillwater-Folklore-AleBaltimore, sur la côte est des Etats-Unis accueille depuis plusieurs années la brasserie artisanale STILLWATER. Là-bas, on y brasse des bières innovantes. Avec la FOLKLORE, la brasserie artisanale STILLWATER en fait la démonstration. Car en effet, la FOLKLORE annonce des caractéristiques surprenantes : malt fumé, houblons aux arômes terreux, levures belges…tout cela pour conduire à une bière de style « stout » avec un inhabituel 8.5%. C’est alléchant. Et cela n’a pas manqué de susciter mon insatiable curiosité. La voici donc sur Bière Expérience.

Très logiquement la FOLKLORE est drapée d’une robe très sombre, presque noire avec une mousse brune persistante. D’aspect forcément un peu liquoreux (8,5 % tout de même !) et avec des senteurs de pain grillé, en bouche la bière est douce et finement pétillante. Pour ma part, j’y ai perçu des arômes de café, de pruneau, de réglisse. Une délicate amertume apparaît sur la finale, longue en bouche.

Etant plutôt un adepte de « dry stout » (sèche et âcre comme peuvent l’être les bières irlandaises et écossaises) que de « sweet stout » comme cette FOLKLORE j’ai beau chercher, je ne trouve rien à lui reprocher. Expérience réjouissante et savoureuse.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/folklore-un-exemple-de-stout-artisanal-americain-2402

Déc 23 2015

CURTIUS, bière liégeoise jeune et prestigieuse

CurtiusCURTIUS c’est le nom de la bière de la microbrasserie de la Principauté créée à Liège en 2012 par deux jeunes diplômés en agro-alimentaire. Plutôt que de reprendre une activité existante, les deux jeunes entrepreneurs ont d’emblée fait le choix d’une activité nouvelle avec pour idée de donner à la ville une bière raffinée et prestigieuse. Depuis lors, la réussite de l’entreprise est au rendez-vous et le succès ne se dément pas. Les deux compères, Renaud Pirotte et François Dethier qui tiennent visiblement le bon bout, sont cités en exemple dans plusieurs revues économiques belges.

Si l’entreprise est florissante, la bière produite est-elle, elle-même, une réussite ? Pour répondre à cette question, le mieux est de parler de sa dégustation.

Tout d’abord la CURTIUS s’affiche dans une bouteille de 37,5 cl. Elle est sertie d’un bouchon encagé dans un muselet. L’étiquette sobre et le logo moderne complètent l’apparence très classe de cette bouteille de bière.

Idéalement servie dans son verre approprié aux alentours de 6-8°C, la CURTIUS (7% alc/vol) présente une mousse blanche fine et très onctueuse. Des bulles de bières fines remontent en procession sur les parois du verre. La bière, pâle, très légèrement dorée et plutôt trouble est caractéristique d’une bière brassée avec du froment. Ces constats visuels sont très prometteurs pour la suite de la dégustation.

Le nez est franc. La bière sent bon le malt blond, les levures et le parfum fleuri du houblon sans que l’un ne s’impose à l’autre. Tout ici est équilibré.

En bouche, le pétillant éveille les papilles qui sont alors prêtent à recevoir les saveurs fruités (abricot sur l’arrière-goût), à apprécier une amertume présente mais discrète et à recueillir une petite sensation sucrée sur le bord des lèvres.

Absolument rien de négatif ne peut sortir de la dégustation de la CURTIUS. La CURTIUS est assurément une bière belge de très grande qualité. La conclusion de cette expérience qui se formait progressivement au fur et à mesure de la dégustation pourrait être la suivante : « La CURTIUS est à la bière ce que le Champagne est au vin »

Bien évidemment, elle gagne de haute main sa place dans le Hall of Fame.

Merci au site Les Bières Belges qui m’a permis de déguster cette bière dont j’avais auparavant entendu parler en bien. Et je comprends maintenant pourquoi.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/curtius-biere-liegeoise-jeune-et-deja-prestigieuse-1734

Oct 23 2015

PUY D’ENFER, triple vendéenne

puydenfer(1)Incontournable dans ce département de la côte atlantique, la brasserie Mélusine est omniprésente. Pas un hypermarché, une boutique de produits régionaux, ni même une biscuiterie n’échappent à sa présence. Mélusine est partout ! Le problème de la distribution qui fait parfois défauts aux brasseurs artisanaux n’en est visiblement pas un, du tout, pour les dirigeants de Mélusine. Tant mieux !

Cette brasserie fut l’une des pionnières du renouveau de la bière artisanale dans le désert brassicole qu’était alors la France dans les années 80-90. Après maintes déboires, les premiers propriétaires de la brasserie ont jeté le fourquet qu’ils ont cédé à Laurent Boiteau en 2005 lequel  préside depuis avec une certaine hégémonie géographique aux destinées de cette dynamique brasserie.

La gamme proposée est large. Pour cette première approche de la brasserie, j’ai jeté mon dévolu sur la triple. Par goût pour ce style de bière.

La PUY D’ENFER est une ambrée (8,5%), assez claire en fait pour une ambrée, et une mousse peu abondante même si d’aspect, on peut observer une importante gazéification. Rien d’étonnant à cela car pour rappel, la mousse vient principalement des protéines du malt et des caractéristiques physico-chimiques de l’eau de brassage, les bulles viennent quant à elles de la refermentation en bouteille (actions des levures sur le sucre ajouté à l’embouteillage).

Au nez, la bière affirme un caractère très malté. En bouche, la PUY D’ENFER devient intéressante. Le degré d’alcool de cette triple dégage alors toute sa puissance. Une amertume discrète se conjugue avec une saveur épicée légèrement caramélisée et biscuitée avec des accents métalliques.

Au contraire d’être parfaitement diabolique, la PUY D’ENFER est somme toute conventionnelle. Elle ne décevra pas.

En attendant une prochaine dégustation des bières Mélusine, vous découvrirez dans la vidéo ci-dessous une présentation pédagogique de la fabrication de la bière et son application à la brasserie Mélusine.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/puy-denfer-triple-vendeenne-2299

Oct 20 2015

LA GUILLOTINE, …à en perdre la tête !

GuillotineVous l’aurez certainement déduit de sa bouteille en imitation grès caractéristique, LA GUILLOTINE comme la célèbre Delirium Tremens est une production de la Brasserie HUYGHE. Le savoir-faire de cette brasserie n’étant plus à démontrer et largement couvert de louange sur ce blog, c’est en totale confiance que j’ai décapsulé LA GUILLOTINE.

Blonde forte à 8,5%, LA GUILLOTINE est une bière dorée-orangée relativement transparente encore qu’il y flotte un très léger trouble. Une mousse blanche abondante et d’une belle persistance chapeaute le précieux liquide.

L’olfaction fait apparaître une perception fruitée et épicée. Le trio de houblons (Saaz, Brewers Gold et Amarillo) lui confère une belle complexité qui place la suite de la dégustation sous les meilleurs auspices.

A la dégustation, le pétillement est relativement important. Le froment et l’avoine qui entre dans le composition de cette bière lui donnent une typicité sans tomber dans l’extravagance. Simple et agréable à boire, les 8,5% alc/vol passent étonnamment très bien. Attention tout de même à n’en point trop consommer, car très vite le couperet pourrait tomber et par terre la tête rouler !

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/la-guillotine-a-en-perdre-la-tete-2283

Sep 29 2015

SABETZ QUE LEU…tout simplement superbe !

sabetzDégotée un samedi matin dans l’hypermarché dans lequel j’ai mes habitudes, cette nouvelle venue en tête de gondole a su piquer ma curiosité. Un nom bizarre, puis l’effigie d’un bonhomme moustachu coiffé d’un béret m’ont fait comprendre que j’avais entre les mains une bière d’extraction rurale originaire du sud de la France. Et c’est en effet à la Brasserie d’Olt dans l’Aveyron (Saint-Geniez-d’Olt…très exactement) que la SABETZ QUE LEU est brassée.

La SABETZ QUE LEU est brassée artisanalement, par infusion, avec un houblonnage à froid. Blonde de double fermentation, elle affiche un taux d’alcool de 7%/vol. D’aspect très légèrement voilée, cette blonde bien dorée est surmontée d’une mousse blanche ample et onctueuse, relativement persistante. Elle est très agréable à regarder. Mais elle l’est encore plus à humer !

En effet, elle cache une part d’inattendu ! Là où on peut s’attendre à bière rude, très portée sur le malt, la SABETZ QUE LEU affirme au contraire un caractère subtil, clairement florale et finement fruitée (litchi, mangue). Je dois avouer que je m’attendais à une bière plus rustre.

En bouche, les arômes du houblon et une amertume franche, entre eux bien équilibrés, assaillent les papilles. Le malt en arrière-plan libère pour sa part une saveur très légèrement caramélisée. Et pour le ravissement de l’amateur, toutes ces qualités gustatives s’installent durablement en bouche. Indéniablement, c’est une réussite !

Le Hall of Fame Bière Expérience voit donc l’entrée de la petite aveyronnaise.

Morbleu ! C’est vrai. Arrivé à la fin de cet article vous n’avez toujours pas la clé de ce nom bizarre. Je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même, idéalement en vous procurant la dite bouteille ou en vous rendant sur le site internet de la brasserie lui aussi bien fichu.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/sabetz-que-leu-2278

Partagez cet article que vous aimez