UA-42487016-1

Category: Ambrée

Jan 12 2016

LA CHOULETTE TRADITION …bière forte pour grosses biloutes !

Choulette_Ambree_TraditionBerceau des bières dites « de garde », le Nord-Pas-de-Calais est avec l’Alsace une région brassicole avec un ancrage fort. Alors qu’à partir des années 70, les petites brasseries familiales étaient dévorées les unes après les autres par les géants du secteur, seules quelques brasseries indépendantes ont survécu jusqu’à nos jours. La brasserie La Choulette fait partie de ces brasseries entrées en résistance contre ce que l’on ne nommait pas encore la mondialisation.

Indépendante depuis sa création en 1885 à Hordain, la Brasserie La Choulette est une institution dans sa région. Voire même à l’étranger puisqu’il est possible de boire La Choulette en Angleterre.

L’ambrée « Tradition » est parvenue je ne sais comment dans l’hypermarché dans lequel j’ai mes petites habitudes…il y a bien longtemps que ce rayon n’avait eu autant d’allure. Tant mieux. J’ai sans doute eu la chance de profiter d’une opération spéciale.

LA CHOULETTE TRADITION ambrée est une bière aux reflets cuivrés surmontée d’une mousse ivoire dense. Cette ambrée traditionnelle dégage des senteurs épicées et caramélisées. En bouche, les houblons cultivés localement, apportent une touche aromatique et une fraîcheur bienvenue compte tenu du caractère sirupeux de la délicieuse bibine.

Attention les biloutes ! LA CHOULETTE TRADITION ambrée n’est pas à boire à la légère. Avec 9% d’alc/vol., LA CHOULETTE TRADITION ambrée se déguste avec modération. Petites biloutes, passez votre chemin !

Enfin, je dois confier le sentiment un peu mystique qui m’a envahi : j’ai eu l’impression en buvant cette bière d’être littéralement transporté, d’être parti à la rencontre d’un terroir, d’une culture… Que j’ai vidé d’un trait les 75cl de ma bouteille de cette bière à 9% explique peut-être cette expérience surréaliste… Mais revenu de ce voyage en terre brassicole, c’est parfaitement sain d’esprit que j’affirme que cette CHOULETTE TRADITION ambrée mérite son entrée au Hall of Fame.

Au fait, la Brasserie LA CHOULETTE est aussi responsable de l’excellente Hé, Biloute t’es d’min coin ?

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/la-choulette-tradition-biere-forte-pour-grosses-biloutes-2379

Déc 14 2015

LA GATINE DE NOEL, et son orge d’Ile-de-France

La Gatine noelL’ancienne province royale du Gâtinais, dans le sud de la Seine et Marne, est traditionnellement productrice d’orge de brasserie. En 2000, une dizaine d’agriculteurs se lient au sein de la SARL Gâtinorge pour écouler leur orge sous forme liquide à travers la gamme de bière LA GATINE. Mais tout cela vous le savez déjà si vous vous êtes intéressés à La Gâtine blanche dont j’avais fait le commentaire dans les toutes premières semaines d’existence de Bière Expérience.

Et puisque dans ce territoire agricole on est attaché aux traditions, il était tout à fait normal qu’en décembre LA GATINE se pare des couleurs et des senteurs de Noël.

Cette année, LA GATINE DE NOEL est brassée à 6,8% (contre 7,5% précédemment). Il s’agit d’une bière ambrée, d’une couleur acajou tirant sur le carmin, sur laquelle se forme une mousse ivoire. Les odeurs renvoyées par LA GATINE DE NOEL font penser aux fruits rouges cuits derrière lesquels on peut distinguer une note épicée mielleuse. En bouche,  la bière est bien maltée, un peu sèche et sans véritablement d’amertume.

Pas mal pour passer de bonnes fêtes en IIe-de-France.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/la-gatine-de-noel-2384

Nov 03 2015

BOCAGE PALE ALE, bière brassée à la ferme

DSC_0258Et c’est rien de le dire ! Car la première vision frappante lorsque l’on arrive dans cette brasserie, c’est l’étable où une cinquantaine de vaches regardent ces curieux amateurs de bière se garer dans la cour de la ferme.

Celle-ci se nomme, la brasserie la Muette dont une présentation détaillé est à disposition dans la rubrique « Brasseur quel beau métier ! »

J’ai choisi la Musse ambrée, surnommée BOCAGE PALE ALE, en guise d’entrée en matière. Déjà visuellement, ça part bien. La BOCAGE PALE ALE est de couleur acajou. La bière est très légèrement trouble. De fines bulles remontent précipitamment vers la surface de la bière, laquelle est recouverte d’une mousse ivoire abondante et aérienne qui brode une dentelle sur les parois du verre de dégustation.

La bonne impression de l’œil, se confirme au nez. A l’arrière-plan les parfums sont fruités tandis que le devant de la scène est très majoritairement occupé par les parfums floraux et herbeux. Cela augure d’une bière bien, bien houblonnée. Ne tenant plus d’impatience, je mets la bière en bouche. Là, elle étonne et ravit à la fois car l’amertume est plus subtile que ce que laissait supposer l’olfaction. L’usage de houblons aromatiques a donc prévalu sur les houblons amérisants. Une petite pointe sucrée vient titiller l’extrémité de la langue. En fin de dégustation, l’amertume qui aura eu le temps de prendre de l’ampleur en bouche, s’efface petit à petit pour laisser de la place aux arômes maltés et biscuités.

C’est véritablement une bière très convaincante qui dénote un vrai savoir-faire dans l’art du brassage. Je m’en rappellerai. Et la règle ici, c’est que lorsqu’une bière me frappe elle entre au Hall of Fame.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/bocage-pale-ale-biere-brassee-a-la-ferme-2320

Oct 23 2015

PUY D’ENFER, triple vendéenne

puydenfer(1)Incontournable dans ce département de la côte atlantique, la brasserie Mélusine est omniprésente. Pas un hypermarché, une boutique de produits régionaux, ni même une biscuiterie n’échappent à sa présence. Mélusine est partout ! Le problème de la distribution qui fait parfois défauts aux brasseurs artisanaux n’en est visiblement pas un, du tout, pour les dirigeants de Mélusine. Tant mieux !

Cette brasserie fut l’une des pionnières du renouveau de la bière artisanale dans le désert brassicole qu’était alors la France dans les années 80-90. Après maintes déboires, les premiers propriétaires de la brasserie ont jeté le fourquet qu’ils ont cédé à Laurent Boiteau en 2005 lequel  préside depuis avec une certaine hégémonie géographique aux destinées de cette dynamique brasserie.

La gamme proposée est large. Pour cette première approche de la brasserie, j’ai jeté mon dévolu sur la triple. Par goût pour ce style de bière.

La PUY D’ENFER est une ambrée (8,5%), assez claire en fait pour une ambrée, et une mousse peu abondante même si d’aspect, on peut observer une importante gazéification. Rien d’étonnant à cela car pour rappel, la mousse vient principalement des protéines du malt et des caractéristiques physico-chimiques de l’eau de brassage, les bulles viennent quant à elles de la refermentation en bouteille (actions des levures sur le sucre ajouté à l’embouteillage).

Au nez, la bière affirme un caractère très malté. En bouche, la PUY D’ENFER devient intéressante. Le degré d’alcool de cette triple dégage alors toute sa puissance. Une amertume discrète se conjugue avec une saveur épicée légèrement caramélisée et biscuitée avec des accents métalliques.

Au contraire d’être parfaitement diabolique, la PUY D’ENFER est somme toute conventionnelle. Elle ne décevra pas.

En attendant une prochaine dégustation des bières Mélusine, vous découvrirez dans la vidéo ci-dessous une présentation pédagogique de la fabrication de la bière et son application à la brasserie Mélusine.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/puy-denfer-triple-vendeenne-2299

Sep 14 2015

INVERSION, véritable IPA américaine

InversionLe style IPA, d’extraction états-uniennes a le vent en poupe sur le vieux continent depuis quelques années. De nombreux brasseurs hexagonaux s’en inspirent ouvertement à force usage de de houblons mis au point par croisement de variétés de houblons sélectionnées pour leur vertus amérisantes ou aromatiques. Et donc, naturellement, l’idée m’est venue d’aller à la source de ce style de bière qui a envahi la France. J’ai donc jeté mon dévolu, au pifomètre, sur l’INVERSION IPA de la Brasserie Deschutes qui est situé dans l’Etat de l’Oregon.

L’INVERSION dispose d’une couleur acajou. La bière est aussi légèrement trouble. L’effervescence est discrète. Il y a seulement quelques petites bulles qui, non sans désinvolture, remontent vers le haut du verre pour s’associer à la mousse abondante, fine et d’une couleur proche de celle de l’ivoire.

L’examen olfactif qui suit ces premières observations révèle un côté fruité qui s’équilibre avec le côté floral. Aucun parfum ne se détache franchement de l’autre. En revanche, dès la mise en bouche, l’attaque est nettement fruitée. Essentiellement pamplemousse, fruits exotique, et plus étonnamment fruits rouges (fraise). Rapidement, l’amertume prend le relais : pas trop prononcée, et pas du tout agressive. Elle rend la bière rafraîchissante.

Sur la fin de dégustation, les lèvres conservent une mince pellicule délicatement sucrée.

Quel bilan tirer de cette première expérience d’IPA américaine ? Excellent produit face auquel certaines de nos meilleures franchouillardes IPA n’ont pas à rougir.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/inversion-veritable-ipa-americaine-2183

Juil 13 2015

La marcoussissienne TORCHON, CHIFFON, CARPETTE !

2015-07-13_133953Enfin !! Cela faisait déjà plusieurs mois que je souhaitais parler de la Double IPA (8,5%) que les brasseurs de la Brasserie de Marcoussis,  toujours facétieux, ont affublé d’un nom, de prime abord, tout à fait saugrenu.

Mais si vous étiez nés dans les années 90 et en âge de regarder la télé, cette formule « Torchon, chiffon, carpette… » doit résonner dans votre mémoire. Rappelez-vous «  Les Branleurs », célèbre sketch des Inconnus, dans lequel  personnage interprété par Didier Bourdon s’exclame au lendemain d’une soirée trop arrosé « Oh, putain… je suis torchon, chiffon, carpette, j’ai la tête en sky, les cheveux qui poussent à l’intérieur »

La bière TORCHON, CHIFFON, CARPETTE est une Indian Pale Ale, style de bière plus forte en alcool et plus houblonné que les Pale ale. Indian car ses caractéristiques devaient lui permettre de prendre la mer sans encombre pendant la durée du trajet qui la séparait des Indes britanniques, là-bas, où les colons se régalaient ainsi de leur boisson favorite.

Ambrée et trouble, bien protéinée comme le démontre la généreuse mousse, les parfums de LA TORCHON, CHIFFON, CARPETTE se porte sur l’agrume et sur des notes épicés (clou de girofle, poivre) qui seront également perceptibles en bouche. Une amertume épicée clôt la dégustation.

Cette bière est véritablement atypique tant par ses flaveurs que par son nom. Encore une belle création que nous proposent là François et JB Ochs. Elle est de ces bières qui marquent les esprits alors elle se fait une place au Hall of Fame.

Et puis, pour finir sur une touche d’humour, je vous mets le lien vers la fameux sketch.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/la-marcoussissienne-torchon-chiffon-carpette-2179

Juin 02 2015

L’ORIGINAL d’Innis & Gunn

innis-gunn-original-thumbnailL’Ecosse n’échappe pas au mouvement international du renouveau de la bière. Nouvelles saveurs, nouvelles sensations.

A l’instar de sa compatriote Brewdog, la brasserie INNIS & GUNN s’inscrit dans ce mouvement depuis sa création en 2003. Personnellement, j’ai découvert cette brasserie à l’occasion du 1er salon Planète bière qui s’est déroulé à Paris il y a quelques semaines. Les représentants d’INNIS & GUNN présents, affables et prolixes lorsqu’il s’est agit de parler de leurs bières, m’ont fait déguster toute l’étendue de leur gamme. L’ORIGINAL est la bière qui accompagne le brasserie depuis ses débuts. Toutes les bières sont mises en maturation (au minimum 77 jours dans le cas de l’ORIGINAL) en fût de chêne ayant contenu du whisky ou du rhum.

L’ORIGINAL est une bière de style « strong ale » (6,6%) filtrée, très transparente, d’une couleur acajou. Comme il fallait s’y attendre, la bière renvoie des odeurs de bois, de vanille et une impression olfactive liquoreuse. Les premiers instants en bouche évoquent indiscutablement le goût d’un bon whisky. Précision importante à ce stade, contrairement à une autre bière internationale dont le nom commence par « Adel » et fini par « Scott », le goût de whisky est uniquement la conséquence du passage en fût de chêne. Il n’y a pas dans l’ORIGINAL une seule goutte de whisky !

Très ORIGINAL ! Brasserie à suivre.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/loriginal-dinnis-gunn-2112

Mai 23 2015

ROTTEN SKULL, l’american IPA…de l’ouest parisien

etiq rotten skullLa ROTTEN SKULL n’a d’américaine que le nom. Car ce n’est pas de l’ouest américain, comme le suggère le nom ou encore l’étiquette, que vient cette bière. Non. Elle vient de l’ouest de la région parisienne, du département des Yvelines dans lequel la brasserie de la Vallée de Chevreuse s’est installée à sa création en 2008. Son brasseur Emmannuel Rey, a connu un parcours que l’on peut qualifier de « classique » à notre époque. Comme beaucoup de brasseurs amateurs, les micro-brassins expérimentaux ont d’abord envahi la cuisine familiale. La passion grandissante et l’envie d’en savoir plus conduisent notre brasseur à suivre des stages et une formation à l’IFBM de Nancy. Profondément aguerri par ces expériences, il se décide en 2007 à passer professionnel.

Ses bières, vous les avez sans doute déjà vues. Sa gamme Volcelest, avec pour emblème une tête de cerf figure en bonne place dans les étalages des meilleures caves à bières.  Celles-ci, je les connaissais, mais la ROTTEN SKULL non, je ne l’avais encore jamais croisée.

Alors, j’y viens maintenant.

La ROTTEN SKULL est une ambrée, de style IPA, à 8,5% brassée avec du malt d’orge (Pilsen et Caramunich) issus de l’agriculture biologique et des houblons des variétés Galaxy et Cascade. Ambrée surmontée d’une mousse ivoire, elle libère rapidement ses parfums d’agrumes et de fruits rouges. Fidèle au style, l’amertume est prononcée mais bien équilibrée. Les saveurs fruitées sont présentes sans être omniprésentes. La bière offre également une bonne longueur en bouche.

Bel aspect général, bien équilibrée, c’est sans doute une des meilleures IPA que j’ai dégustée. Direct au Hall of Fame !

Pour en savoir plus sur la Brasserie de la Vallée de Chevreuse, n’hésitez pas à visionner la vidéo de présentation réalisée par Le Cercle de l’Orge

Une dernière info pour l’apéro : La brasserie se situe à quelques kilomètres de Saint- Arnoult en Yvelines. Alors cet été, plutôt que de s’énerver dans les embouteillages qui précède le fameux péage, quittez l’autoroute plus tôt et allez faire une pause à la brasserie.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/rotten-skull-lamerican-ipa-de-louest-parisien-2121

Mai 04 2015

LA TOURNEMINE, un joyaux de l’Atelier de la Bière

La tournemineLe titre de cet article trahit mon enthousiasme pour la bière que je vais décrire ci-après.

L’auteur de ce joyaux brassicole est l’Atelier de la Bière, installée dans la bourgade berrichonne de VILLEDIEU SUR INDRE. Là bas, Franck et Carole BELLON s’emploient respectivement à concocter d’excellentes bières et à les faire connaître. La gamme compte à ce jour 7 bières.

Mon entrée dans l’univers de l’Atelier de la Bière commence donc par LA TOURNEMINE débusquée dans les rayons d’une cave à bières parisienne.

Comme toutes les bières de la gamme, LA TOURNEMINE est pur malt, de fermentation haute, non filtrée et refermentée en bouteille. Il s’agit d’une ambrée, cuivrée, qui arbore une mousse faites de grosses bulles. La première claque infligée par LA TOURNEMINE vient de la sensation de puissance qui monte au nez malgré son taux de 4,8%. Wouah ! Si je n’avais pas vu son taux avant de la déguster, j’aurais cru avoir affaire à une bière autour de 9-10%.

La gifle encaissée et la joue encore rose, c’est le houblon qui se présente à l’appel. Inutile de préciser que je suis déjà sans l’avoir encore goûtée dans un état de surexcitation tellement la suite se présente sous les meilleurs auspices. Et là…, la mise en bouche porte la seconde claque ! Tantôt arômatique, tantôt amer, tantôt huileux, tantôt résineux, le houblon dévoile plusieurs facettes au buveur de LA TOURNEMINE. Tout cela se conjugue délicieusement en bouche. L’amertume s’installe en fond de bouche pour un bon moment. Cette bière est résolument houblonnée avec une justesse parfaite.

J’ajoute que j’ai bu cette bière alors que la date limite d’utilisation optimale était dépassée depuis 1 an et 3 mois…C’est dire si la bière est stable et sait conserver dans le temps tout son potentiel gustatif. Une nouvelle preuve d’excellence.

Dans une récente édition d’un magazine francophone bien connu des amateurs de bière, Franck a révélé son goût pour les porter et stout, desquels je suis également un amateur.

C’est certain je vais suivre cette brasserie de très près. J’en reparlerai très certainement ici.

Si cet article n’a pas étanché totalement votre curiosité, je vous propose, ci-dessous, de retrouver une vidéo du Cercle de l’Orge dans laquelle Franck BELLON, le brasseur de l’Atelier de la Bière nous parle de sa TOURNEMINE.

fff

Et pour aller encore plus loin (pas trop quand même !), une présentation de la brasserie, encore une fois, par le brasseur lui-même.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/la-tournemine-un-joyaux-de-latelier-de-la-biere-2075

Avr 21 2015

MARTIN’S PALE ALE, brassée en … Belgique !

e788-martins-pale-aleQui l’eut cru ? Avec un nom pareil, la MARTIN’S PALE ALE sonnait si bien anglais. Et pourtant, c’est bien de l’autre côté des Ardennes, et non de l’autre côté de la Manche, que la MARTIN’S PALE ALE voit le jour.

Levons tout de suite le voile si vous le voulez bien sur ce qui semble être la pire des incongruités ! Pour cela il faut remonter au début du XXème siècle, quand le maître-brasseur anglais John Martin s’installe à Anvers. Depuis cette époque, la tradition anglaise s’est mêlée au savoir-faire local pour donner naissance à des bières atypiques mais non dénuées de caractère. Le film en fin d’article vaut son pesant de cacahuètes et vous expliquera les péripéties historiques qui ont jalonné l’histoire des bières MARTIN’S.

La MARTIN’S PALE ALE est une ambrée (5,8%) d’une grande limpidité, très certainement le fait d’une filtration des levures. Ceci ne lui donne pas l’aspect d’une bière artisanale. Des effluves de malt et de houblon émanent de la bière, même à bonne distance du nez (bras tendu). Pour ce qui est des houblons, le site de la brasserie reconnaît l’utilisation de véritables fleurs de houblon du Kent suivi d’un houblonnage à sec (dry hopping).

En bouche, la bière est douce, avec une sucrosité apportée par quelques notes caramélisées.

Et derrière tout cela, je décèle autre chose que je ne peux identifier. Est-ce le maïs qui figure lui aussi dans la liste des ingrédients ? ou bien est-ce le goût de l’E300 (vitamine C qui sert d’antioxydant dans l’alimentation !!) ? Difficile à dire…

La MARTIN’S PALE ALE joue plutôt dans la cour des bières internationales. Et elle le fait bien.

Lien Permanent pour cet article : http://www.biere-experience.fr/martins-pale-ale-brassee-en-belgique-2025

Partagez cet article que vous aimez